Notre Restaurant

Situé au rez de chaussée de la maison la salle de restaurant s’ouvre très largement au sud sur le jardin et la terrasse attenante. La cave à vin éclairée qui trône au coeur de la salle révèle ses trésors avec des références essentiellement locales. Le patio aux murs de pierres sèches, propose une belle alternative à la terrasse pour des diners d’affaires, en amoureux ou entre amis... Situé au nord il est un point de fraicheur bienvenu en période estivale.

Dès l’entrée du restaurant vous serez conquis par les élégantes tables en chêne, rondes pour la plupart, où les clients pourront partager des moments de grande convivialité. Les perspectives sur le jardin sont étonnantes. Les murs à la chaux, les plafonds à la Française, la lumière, les éclairages soigneusement pensés, le sol en pierre, la décoration et le mobilier sont autant d’invitations à la détente.

La touche finale est apportée par le chef qui oeuvre avec passion pour vous faire découvrir tous les plaisirs d’une cuisine raffinée, moderne et créative élaborée exclusivement à base de produits frais de saison. Laissez vous charmer par les plaisirs subtils et gourmands dans un cadre chaleureux et unique.

Par soucis de fraîcheur, tous nos plats sont élaborés « minute » et nécessitent un temps de préparation. Merci de votre compréhension

Le Chef

Après avoir étudié la cuisine au lycée Emile Peytavin (Mende, Lozère), le chef intègre la brigade alors étoilée et dirigée par le chef Gilles Dauteuil au vieux Castillon pendant trois ans, suite à cette expérience il prend la direction du pays basque, plus précisément de Biarritz et fait ses armes aux côtés du chef de l’hôtel du Palais Jean Marie Gaultier (Meilleur Ouvrier de France 1991). Puis avec les chefs Andrée Rosier (Meilleure Ouvrier de France 2007) et Stéphane Rosier son mari au sein de leur restaurant « Les Rosiers », là encore à Biarritz, il y occupe sa première place de second et apprend le métier pendant 8 ans.

Fort de ces expériences, le chef décide de se rapprocher de sa Lozère natale et travaille alors pour son ancien sous-chef au vieux Castillon, Bernard Roth.

Suite au départ de ce dernier de la Villa Montesquieu, Ludovic Davouze s’installe donc à 38 ans au poste de chef de cuisine et prône une cuisine locale et basée sur les produits de saison afin de valoriser les produits et les producteurs dans le but de prendre du plaisir et de le transmettre aux clients à travers ses créations.